Vous avez dit « 3 2 Un 4X4… » ?? … soit le stage de conduite et navigation au Maroc du 4 au 9 février

Classé dans : Non classé | 0

Christelle et Katell l’équipage SNCF 2017 – Nathalie et Marie-Paule Gazelles 2016 nous en ont parlé : « Le stage au Maroc c’est  nécessaire ! … Vous verrez Vincent (le formateur) parle « un peu fort » ça peut être impressionnant … ». Nous sommes donc parties le 4 février  pour vérifier par nous même !

 

Après un réveil très matinal à 3h à l’hôtel à l’aéroport Charles de Gaulles, avoir attendu 3/4H notre taxi …nous avons pu commencer à nous détendre et dormir une fois dans l’avion !

 

Jeanette James, avec 10 Rallye Aicha des Gazelles à son compteur, et Vincent Remblier  de l’école de pilotage « 3, 2 Un 4X4… » nous accueillent à l’aéroport de Marrakech sous le soleil marocain.

Au programme un circuit d’environ 850 km en passant par l’Atlas, Zagora, Tagounite, M’Hamid, l’erg Chagaga, les dunes sans oublié un passage à la Cathédrale, la plus grande dune du Maroc (500 m environ d’altitude), les zones rocheuses, Foum Zguid et Ouarzazate.

Pluie, soleil, grêle, température fraiche dans le désert et neige dans l’Anti Atlas marquent cette semaine…. En 10 ans, Vincent n’a jamais vu ça… le dérèglement climatique est là aussi !

 

A l’occasion de ce stage, nous nous familiarisons avec la circulation routière marocaine que nous serons amenées à retrouver lors de notre transfert du port de Tanger à Erfoud lieu du départ du Rallye. Piétons, charrettes tirées par des ânes, camions, bus, vélos, triporteurs, chiens, voitures se partagent la route…la prudence est donc de mise !

 

Nous faisons la connaissance de 6 équipages :

Jeanette sera également là au Rallye 2018 avec le N° d’équipage : 202

Les échanges, l’entraide, le partage … s’instaurent naturellement entre nous toutes.

 

Qui dit désert, dit rochers, pierres,  dunes et sables !  Où nous travaillons les arrêts de progression, la conduite en dévers, au tanckage, soit la pratique d’ensablage… chose assez simple et rapide à faire J

Quant aux exercices de détanckage ou désensablage, nous démontrons très rapidement nos aptitudes à :

  • pelleter sous la bonne roue après une étude fine de la position du 4X4 dans le sable… et où on ne pelte pas pour le plaisir… !
  • et fixer la sangle plate ou sangle kinetic avec les manilles (acier ou tissu), conduire la manœuvre en s’assurant de respecter un périmètre de sécurité !

Nous nous exerçons au passage de dunettes et des lignes de crêtes où la maitrise de la vitesse en montée est de mise :

  • trop vite = décollage = situation à risque de retomber en « casquette »
  • trop lent = différents cas de figure !
    • arrêt de progression dans la pente = marche arrière et on recommence !
    • tanckage sur la crête = …on joue de la pelle ou de la sangle kinetic J

L’ensemble des exercices se sont fait dans la bonne humeur, les scènes de joie après un détanckage sont là, nous sommes bercées par la douce voie de Jeanette et Vincent dans les talkies walkies qui nous susurrent des mots doux : ” Mets la gouache ! » « Accélères !!!  Accélères !!! » «  Tu recules comme une mémé » « Lâches ton p… d’embrayage », « Allez ma chérie ! » « Tourne le volant vers le bas quand ça penche, et dans le sens où ça glisse ! B…el ! » … Ils n’ont qu’un objectif nous transmettre leur savoir pour qu’on roule en toute sécurité, qu’on gagne en assurance… et démystifier les dunes !

Jeanette et Vincent souhaitent surtout et avant tout nous donner les clefs pour se faire plaisir et profiter, y croire, se faire confiance…. Ce qui est chose faite au terme de 6 jours de formation !

 

Le Maroc est une 1ere pour nous, pour toutes !! Nous rencontrons des chameaux, des bousiers,  des tamaris, des herbes à chameaux… Gaelle et moi-même apercevons même furtivement un fennec : pas plus gros qu’un chat et très blanc !

 

Les exercices de navigation nous permettent d’apprivoiser notre environnement : tajines, mamelons, plateaux rocheux, failles….sont repérés et localisés sur cartes ….en noir et blanc …de 1950. Jeannette s’amuse à nous tendre des pièges pour nous faire travailler notre lecture du relief… pas simple ! On est loin de nos cartes IGN en couleur fréquemment actualisées ! Nos repères sont complétement chamboulés… on cherche des repères à l’horizon, on prend des caps, on triangule,… on ne sait pas où on est mais c’est normal : même Jeanette ne sait pas vraiment ! J… Donc tout va bien : on se débrouille plutôt pas trop mal !

 

On a toute nos chances comme dit Jeanette !

 

Après cette semaine de formation riche en enseignement, en découverte et en rencontre, nous avons hâte d’être à présent au 16 mars !

Laissez un commentaire